HISTOIRES DE FANTÔMES

Un Curieux Visiteur

Le métro de Londres est celui que l'on appelle le Tube, est emprunté chaque jour par plus de 3 millions de voyageurs. Inscrit au patrimoine historique de la ville, des milliers de photos souvenirs y sont faites tous les ans. Mais un soir d'avril 1983, sur la ligne Bakerloo, Karen Collett fera une bien étrange photo.

"Je visitais le métro de Londres avec mon petit-neveu et il a voulu que je fasse une photo de lui, assis sur la banquette du wagon. Mais lorsque je fais développer le cliché, j'étais avec mon père et le fiancé de ma sœur, ils m'ont dit : eh bien, elle est pas bien gaie ta photo". Karen n'en croit pas ses yeux. Sur la photo, juste derrière son neveu, elle découvre la silhouette d'un homme inconnu. "Ça n'a aucun sens. Je n'en comprends vraiment pas comment Karen a pu photographier cet homme en plein milieu du métro. Il apparaît sur la photo, mais personne ne l'a vu ce jour là, dans le métro", Maurice Collett, père de Karen. De qui s'agit-il, et surtout comment expliquer la présence de cet homme, sur la photo alors qu'il n'y avait personne derrière le neveu de Karen ? Apparition fantomatique ou simple trucage ? En quelques jours, ce banal cliché de vacances se transforme en énigme. On ne peut plus sceptique, Karen confie alors ses négatifs à Robert Korcks, un expert au musée national de la photographie. "Cette photo a été prise avec un appareil amateur qui date des années 80. À l'époque, il était impossible, avec ce genre de matériel, de faire une retouche ou même de réaliser toute manipulation avec les négatifs. Je suis quasiment certain, il n'y a aucun trucage".
Aucun trucage ! Alors d'où vient cet homme sur la photo ? "J'ai fait des recherches et j'ai découvert qu'il s'agissait d'un cliché d'un des personnages en cire du célèbre musée de Mme Tussaud, à Londres. Sur la photo, c'est Bruno Hauptmann, un homme qui a été jugé et exécuté pour l'enlèvement du fils de Charles Lindbergh, au début des années 30", Maurice Collett. "Je suis donc allée au musée Tussaud avec ma photo pour comparer et c'est effectivement cet homme qui figure sur la photo. C'est lui trait pour trait. La même chemise, les mêmes couleurs, le visage, c'était incroyable", Karen. Le mystère de l'homme sur la photo semblait donc résolu, puisqu'il ne s'agirait alors que du simple reflet d'une publicité sur la vitre du métro. Mais le musée est formel, il n'y a jamais eu aucune publicité avec la photo de Bruno Hauptmann. Alors que croire ? Et surtout comment expliquer la présence de cet homme sur la photo ?

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Mars > 2011

Le Fantôme d'Henri VIII

Le 21 décembre 2003, une image bien mystérieuse fait le tour du monde des journaux télévisés. "En Angleterre, c'est une histoire de fantôme qui agite le pays depuis hier. La photo du fantôme du roi Henri VIII a été publié dans tous les journaux, un cliché plutôt flou, qui montre une silhouette revêtue d'un long manteau se promenant dans les allées du palais de Hampton Court", Laurence Ferrari, TF1.

Depuis 500 ans, le Château de Hampton Court en Angleterre est le théâtre d'événements dramatiques. On n'y fait entre autre, la découverte macabre de deux des six femmes d'Henri VIII, connu pour d'innombrables crimes. Au cours des siècles, ce château désespérément hanté, a vu ses habitants, son personnel et ses nombreux visiteurs être les témoins de phénomènes plus qu'étranges.

"On entend des rires alors qu'il n'y a personne. Les portes et les fenêtres claquent toutes seules. Des odeurs étranges se dégagent", Gardien du château d'Hampton Court. Mais le plus étrange reste cette image que les gardiens ont découvert sur leurs caméras de surveillance. "Ce qui est bizarre, c'est que les portes s'ouvrent toutes seules. Le fantôme, lui, n'apparaît qu'après pour les refermer", autre gardien du château d'Hampton Court. C'est la première fois que la présence d'un fantôme aurait été filmé.

Alors, présence fantomatique ou simple canular, le château d'Hampton Court ne semble pas encore décidé à livrer les secrets de ses murs...

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Mai > 2006

Le Fantôme de la Dame Brune

Ce château du nord de l'Angleterre serait hanté par le fantôme de Lady Walpole, sœur du premier premier ministre britannique Robert Walpole. En 1936, un incroyable cliché va faire couler beaucoup d'encre. Une photo certifiée par tous les spécialistes comme étant authentique.

"La photographie a été réalisée par deux photographes professionnels qui avaient été envoyés par une revue de décoration, et qui devaient prendre le grand hall de ce château avec cet escalier. Et l'un des deux photographes, l'assistant, dit à son patron, écoute j'ai l'impression de voir quelque chose. Et son patron lui dit, vas y, photographie. La photographie est faite immédiatement, et au moment où elle est révélée, parce qu'en fait c'est la révélation du fantôme dans la photographie, il voit un fantôme apparaître. L'image fut publiée dans la revue dans laquelle ils travaillent, et évidemment les gens sont fascinés par cette image, ce fantôme qui est vêtu comme d'insulaires qui se baladent sur l'escalier", Sophie Schmit, commissaire d'exposition, historienne de l'art.

Le cliché a fait le tour du monde, étudié par de nombreux spécialistes. Personne n'a jamais pu trouver le moindre trucage. "Le négatif, vous le regardez, et plus vous voyez qu'il n'y a pas de trucage, c'est-à-dire de surexposition de deux négatifs, l'un sur l'autre. Ça il n'y en a pas, ça se voit sur l'original. Ensuite en regardant son tirage papier, on voit qu'également il n'y a pas de triche, tout simplement parce que ce n'est pas découpé, quand vous découpez c'est toujours un peu abrupt". Depuis, le fantôme de Lady Whypol aurait été aperçu à plusieurs reprises dans le château et aux alentours. Cette photo est considérée aujourd'hui comme la photographie de fantôme la plus fiable du monde...

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Mai > 2006

Fantômes ou Effets Spéciaux

Oklahoma City, aux États-Unis, à la sortie de la ville se trouve la casse "Puckett" qui recueille les épaves de voitures accidentées avant de les désosser. C'est ici que travaille Kathy Henley, elle y effectue des permanences de nuit, un emploi plutôt tranquille et routinier. Et pourtant, dans la nuit du 18 au 19 juillet 2002, elle est le témoin d'un phénomène exceptionnel.

Observez bien l'écran en haut à gauche, une curieuse forme blanche, quasi transparente semble flotter dans l'air au-dessus d'un véhicule. Kathy n'en croit pas ses yeux. "La forme tournait sur elle-même, comme une ballerine. Je l'ai vue du coin de l'œil sur mon écran de contrôle. J'ai cru que quelqu'un s'enfuyait". Mais pas de fuyard ce soir-là. Le matériel de surveillance est entièrement contrôlé. Il n'y a aucune anomalie. Kathy est sous le choc, pour elle, il n'y a aucun doute. "C'était une apparition, un fantôme. Je ne peux pas l'expliquer autrement". Très vite, cette incroyable révélation intrigue et alerte les médias. Le sujet est largement débattu. S'agit-il d'une supercherie ou d'une impensable apparition fantomatique ? Personne n'a la réponse.
L'histoire prend une telle ampleur que de spécialistes des effets spéciaux se rendent sur les lieux pour tenter de reproduire le phénomène. Ils prennent l'affaire très au sérieux avec la ferme intention d'employer les grands moyens. À la nuit tombée, plusieurs expérimentations sont ainsi tenté pour recréer l'apparition. Que ce soit avec une lampe torche, avec une marionnette ou bien en jouant avec les reflets d'une vitre, nos spécialistes ont employé toutes les techniques qu'un mauvais farceur aurait pu utiliser. Pour Jim, le résultat est concluant. "Ils ont essayé de recréer l'apparition avec une petite marionnette placée devant la caméra. Mais ce n'était pas tout à fait ça", Jim Puckett, propriétaire de la casse. Et pour Kathy, ce fantôme n'est certainement pas un faux, car un détail important ne lui a pas échappé, un détail qui fait froid dans le dos. "Nous avons eu une voiture accidentée ce soir-là, et la conductrice était décédée. Moi, je suis sûr que cette histoire n'est pas un canular". Depuis, cette voiture a été retiré de la casse et bizarrement, l'apparition fantomatique ne s'est plus jamais reproduite...

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Octobre > 2007

La Voiture Fantôme

Nous sommes à Garden City au sud des États-Unis. Un policier est en pleine intervention. Il poursuit cette voiture blanche depuis déjà plusieurs minutes. Ces images sont filmées depuis la caméra placée à l'avant de la voiture de patrouille. L'aventure que va vivre le policier cette nuit-là, est loin d'être ordinaire. Ce que la caméra va filmer, va suscité de nombreuses interrogations. Aujourd'hui encore, personne n'a pu résoudre cette énigme.

Alors que l'officier tente de suivre le véhicule qui vient de tourner à gauche, l'impensable se produit. Non, vous ne rêvez pas, le véhicule en fuite est passé de l'autre côté du grillage. Un grillage qui ne porte aucune trace d'un quelconque passage. "Moi qui aie l'habitude de travailler sur des images fabriquées, truquées, et volontairement, et c'est clairement dit, j'ai tendance à ne pas croire facilement ce que je vois. Là, je m'interroge. Je me dis, soit il y a une volonté de supercherie, soit effectivement, c'est réel. à ce moment-là, on se dit qu'il se passe quelque chose, et là, ça devient troublant", Frédéric Baleyte, truquiste.
Si l'on observe bien l'image, on constate que le grillage est parfaitement intact. Le véhicule n'a pas pu le contourner, il n'a pas pu non plus passer par-dessus. Reste la probabilité d'un trucage de l'image. "A priori, il n'y a pas de trucage numérique parce que, d'une part c'est un document de la police, et d'autre part, pour réaliser un tel trucage en numérique, ça demanderait des moyens techniques assez conséquents et professionnels. Maintenant, pour réaliser un tel trucage, on sait le faire, on a des moyens techniques qui permettent de faire des choses comme ça". Difficile de croire à la thèse d'un canular de la police. La voiture n'a jamais été retrouvé. à ce jour, personne n'a pu percer le mystère de ce que la police appelle, la voiture fantôme...

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Octobre > 2007

Fantôme Avec Chauffeur

Nous sommes dans l'est de l'Angleterre, dans la ville d'Ipswich. Le 22 mars 1959, Mabel et Jim Chinnery se rendent au cimetière où est enterré et la mère de Mabell. Il sont venus prendre des photos de la tombe. Pour finir la pellicule ma belle décide de prendre une photo de son mari, assis au volant de sa voiture.

"Quand j'ai regardé dans l'objectif, tout ce que j'ai vu c'est mon mari dans la voiture. Je l'ai pris en photo, c'est aussi simple que ça", Mabel. Mais lors du développement de la photo, l'incroyable se produit. On aperçoit une silhouette assise sur la banquette arrière. "J'ai pris la photo et je l'ai montrée un ami. Et il m'a dit : mais c'est ta mère à l'arrière ! J'étais abasourdi. Cela paraissait invraisemblable et pourtant elle était la, c'était incroyable, je la reconnaissais bien", Mabel. "La chose la plus extraordinaire, c'est qu'elle avait l'habitude de s'asseoir à cet endroit dans la voiture quand elle était avec moi. Elle pouvait donc me parler quand je conduisais", Jim.

La photo est confiée aux plus grands experts qui la jugent authentique et par conséquent sans aucun trucage. "Cette photo a vraiment tous les aspects d'une photo authentique. On se rend compte que là on n'a pas du tout d'explication rationnelle à donner. Les photos paranormales que nous avons examiné confirment tout à fait cela. Celles qui sont considérées comme paranormales sont souvent sur fond de deuil. C'est-à-dire c'est une personne disparue qui apparaît sur la photo et c'est cela qui doit retenir notre attention et se grand point d'interrogation qui nous ferait dire que c'est la preuve de contact possible avec l'au-delà". Pour le couple Chinnery, c'est un véritable témoignage de l'au-delà. Jean se souvient d'ailleurs des dernières paroles de sa belle-mère. "Avant de mourir elle m'a dit qu'elle serait toujours à mes côtés". Anomalie photographique, supercherie ou réels signes d'une présence de l'au-delà, les témoins et les experts de ce phénomène n'ont jamais trouvé la clé du mystère.

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Février > 2007

Les Fantômes de Belgrave Hall

Dans la nuit du 23 décembre 1998, une image surprenante fait la une des journaux télévisés, dont la BBC.

À Leicester, en pleine nuit, les caméras de surveillance ont enregistré ce qui ressemblerait à deux apparitions de fantômes dans la cour du musée de Belgrave Hall.

Leicester à l'est de l'Angleterre, cette demeure familiale du XVIIIè siècle, transformée depuis en musée, serait l'une des maisons les plus hantés de Grande-Bretagne. En effet, employés du musée et experts du paranormal, auraient été à plusieurs reprises les témoins d'étranges apparitions.

Beaucoup croient reconnaître l'une des filles du propriétaire (à gauche sur la photo), pourtant morte depuis plus de 50 ans. Mais pour la première fois, l'une de ses présences fantomatiques a pu être filmée par les caméras de sécurité. Cette image va devenir célèbre et faire le tour du monde. "Les caméras de sécurité situées dans le jardin de Belgrave Hall ont enregistré quelque chose de curieux à 4h 48 minutes et 35 secondes. La caméra se bloque pendant cinq secondes et les formes disparaissent. On peut voir ensuite une sorte de fumée blanche apparaître, qu'on ne peut pas expliquer non plus". Mais ce qui déconcerte profondément les experts, c'est que cette caméra qui normalement enregistre une image par seconde, c'est d'une manière inexplicable figée pendant cinq secondes au moment même où la silhouette est apparue ."On a vérifié tout le système, cela nous a pris 3 à 4 semaines pour essayer de trouver d'éventuels problèmes techniques. Mais nous n'avons rien trouvé. Il n'y avait pas de problèmes techniques". Réelle apparition fantomatique ou simple canular, les experts restent très partagés. Mais pour les employés du musée, cela ne fait aucun doute, ces lieux sont hantés.

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Février > 2007

La Petite Fille et les Spectres

En 1997, le film "sixième sens" sort sur les écrans. Le jeune Call, huit ans, serait en contact avec des fantômes.

Hawaï, depuis toute petite, il semblerait que Carissa communique avec des êtres invisibles. Deux histoires étrangement similaires et pour cause, le sixième sens est l'adaptation cinématographique d'une histoire vraie, celle de Carissa.

Dans le film, la maman du jeune Call se rend compte en regardant les photos de son fils, que ce dernier est toujours intrigué par quelque chose. Et remarque également, la présence systématique d'une lueur blanche sur les photos. En regardant les photos de la jeune Carissa, on constate exactement la même chose. De curieuses lueurs blanches et la fillette qui regarde en direction de cette lumière. C'est la mère de Carissa qui intriguée par ces anomalies, a révélé l'histoire. Alors, erreur de manipulation, anomalie photographique ou simple supercherie ? "Soit ça ne s'explique pas, c'est-à-dire qu'il y a un esprit, un fantôme, un intervenant extérieur non explicable. Soit d'autre part, on peut l'expliquer par des raisons qui tiennent de la technique photographique. On a tous eu des images avec des traînées blanches, on se dit qu'on a fait une erreur sur la photo, quel est ratée", Sophie Schmit, Historienne de l'art, commissaire d'exposition. Et pourtant, pendant six ans, les photos de Carissa ont été prises avec des appareils différents, dans des lieux différents, et par différentes personnes. À chaque fois les lueurs blanches apparaissaient sur les photos. Carissa est aujourd'hui âgée de 12 ans, elle n'a plus jamais souhaité parler de cette histoire qui a hanté sa petite enfance. Une histoire qui a cependant donner vie à un grand succès du cinéma.

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Février > 2007

Une Photo bien Étrange

Woodford est un village anglais situé à quelques kilomètres au nord de Londres. Ici on est bien loin de l'agitation de la capitale. On a peine à imaginer qu'en 1966 l'église a été le théâtre d'un événement très étrange qui a fortement ébranlé la tranquillité du village.

24 juin 1966, Gordon Caroll, un touriste de passage, photographie le cœur de l'église de Woodford. Le photographe amateur se se retrouvait seul au moment de la prise de vue. Pourtant, une fois développée, la photo laisse clairement apparaître une silhouette devant l'autel. "J'étais installé exactement à cet endroit lorsque j'ai pris la photo. Je suis absolument certain qu'il n'y avait personne dans l'église à ce moment-là", Gordon Caroll.

Qui serait alors ce mystérieux personnage présent au centre de la photo ? Et comment serait-il apparu ? "La seule possibilité serait que quelqu'un soit entré en courant dans l'église. Mais alors comment aurait-il fait en deux secondes pour rentrer, s'agenouiller, se relever et repartir sans être vu ? C'est totalement impossible", Gordon Caroll. Alors simple illusion d'optique, truquage photographique, ou apparition fantomatique ? Les faits remontent à 1966, et à cette époque est-il techniquement possible pour un amateur de réaliser un tel travail ? "Il ne s'agit pas d'un défaut de pellicule. Cette photo a été longuement analysée et examinée dans tous les sens. Les spécialistes sont formels, cette photo n'est pas truquée", Peter Gompertz, curé de l'église de Woodford. Très vite, l'existence de cette curieuse photo défraie la chronique.
La presse s'empare du phénomène et laisse place à d'étranges rumeurs. "Beaucoup de gens ont dit, que c'était juste une femme de ménage qui nettoyait les marches de l'autel. Mais il faut savoir que certains témoins ont déjà été confrontés à des apparitions bizarres dans cette église. C'est un village très particulier où il y a de nombreux mystères", Peter Gompertz. Dans l'église de Woodford, le cœur d'un ancien moine est conservé dans l'un des piliers. Certains paroissiens affirmeraient même l'avoir déjà aperçu hanter les lieux. L'étrange silhouette présente sur la photo serait donc un fantôme. 40 ans après les faits, les archives restent prudemment silencieuses.

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Janvier > 2009

La Jeune Fille de Cucuta

"Nous commençons avec les images exclusives de l'apparition d'un fantôme". 25 juin 2007, la première chaîne de télévision colombienne ouvre son journal avec une nouvelle pas ordinaire.

Depuis une semaine, le parc Villa Camilla de Cucuta situé à l'est du pays, serait le théâtre d'un bien étrange phénomène. "J'ai senti comme taper sur l'épaule. Quand je me suis retourné, j'ai vu quelque chose qui courait vers les arbustes là-bas", Gardien du Parc. Alertés par le gardien, de nombreux voisins, appareils photo et caméra au poing, se précipitent pour immortaliser l'image insaisissable d'une jeune fille de 12 ans qui hanteraient les lieux.

Voici donc les images de cette incroyable apparition. "J'ai vu une forme blanche courir, mais je ne peux pas vous dire ce que c'était vraiment. Quand je l'ai vu je me suis mis à pleurer". "Quand elle est apparue, elle volait. On a eu peur, on a pleuré mais on a continué à regarder et la dame à côté s'est mise à prier", voisines du parc. "Ce sont des images qui laissent perplexe. On a peu de documents, dans l'histoire des apparitions, filmés ou photographiés, surtout de cette qualité", Louis Benhedi, auteurs spécialisés dans l'étude des phénomènes paranormaux. Phénomène déstabilisant d'autant qu'un détail ne laisse pas indifférent. Les enregistrements vidéo sont accompagnés d'un son que personne n'est capable d'identifier. "Le fait que plusieurs personnes aient vu plusieurs fois de suite, la même chose, cette même lueur, se balader en pleine nuit, c'est vraiment intrigant", Louis Benhedi. Au total, des centaines de témoins verront tous les jours le fantôme entre 0:00 et 1:00 du matin. Alors hallucination collective au phénomène surnaturel ? "La première hypothèse, le phénomène est physiquement explicable.
Alors ça peut se traduire par une émanation de gaz, une sorte de feu follet ou alors une réflexion de lumière. Ensuite, il y a une deuxième hypothèse qui tend vers le phénomène paranormal, ça pourrait être une personne, sur place, qui a un mal-être et qui d'une manière inconsciente, sans le vouloir, produit ce type de phénomène", Louis Benhedi. Pour ceux qui l'auraient vu, ce fantôme serait lié à une personne en détresse qui ne vivrait plus là depuis longtemps. Dans ce lieu autrefois mal famé, une petite fille a connu une mort tragique. "C'est l'esprit de cet enfant, c'est cette fillette qui apparaît entre le secteur", gardien du parc. "Toutes les personnes voient la silhouette d'une petite fille de 12 ans sauvagement assassinés plusieurs années auparavant, qui revient hanter le lieu où elle est morte", Louis Benhedi. Aujourd'hui, le phénomène a cessé. Une question subsiste. Peut-on imaginer qu'autant de témoins aient été victime d'un canular ? Et si l'âme en peine de cette fillette avait trouvé le repos pour disparaître à jamais ? "Les images sont là, les photos restent mais malheureusement on aura pas de réponse", Louis Benhedi.

TF1 - Les 30 Histoires les Plus Mystérieuses > Janvier > 2009
 
   

Copyright © 2004 - C.S.M.